Formations durant crise sanitaire

Version imprimableversion PDF

Bonjour, 

Ce forum est reservé aux instituts de formation partenaires du CESU 78. 

Vous pouvez poster ici vos questions, remarques, demandes. Nous essayerons d'y répondre le plus rapidement et le plus clairement possible. 

 

Pour pouvoir poster un commentaire, vous devez etre membre du site. Afin de recevoir vos identifiants merci de nous adresser un mail et nus ferons le necessaire.

 

Dr Emanuel Pereira

 

Reprise des formations AFGSU en présentiel

 

 

 

Dans son communiqué du 18 juin dernier, l’ANCESU recommande la reprise des formations AFGSU en présentiel.

 

Ces recommandations reviennent donc sur celles du 30 avril pour l’ensemble du territoire, à l’exception de Mayotte et de la Guyane.

 

Nous avons donc la possibilité de reprendre les formations AFGSU en formations initiales et continues.

 

Comme pour les formations PSC1, cette reprise implique une adaptation « organisationnelle » et pédagogique.

Je vous invite fortement à adapter les recommandations de la Direction Générale de la Sécurité Civile et de le Gestion des Crises (DGSCGC) à l’AFGSU.

Vous retrouverez un résumé de ces recommandations en suivant ce lien :

 

https://cesu78.org/formations/course/view.php?id=8

 

J’attire particulièrement sur le respect des mesures d’hygiène et les mesures barrières. Comme nous le rappel l’ANCESU, une des caractéristiques du formateur AFGSU est qu’« il pratique ce qu’il enseigne et enseigne ce qu’il pratique. »

 

Nous vous recommandons également de contextualiser la partie SSE des AFGSU au regard de l’épidémie COVID-19. Cependant, la situation actuelle ne doit pas être l’unique sujet abordé lors de cette séquence.

 

Pendant cette période transitoire, une partie de la formation AFGSU peut se faire à distance, en complément de la partie présentielle.

Pour valider cette démarche, veuillez entrer en contact avec nous par mail : contact@cesu78.org

 

Les règles administratives énoncées en avril restent d’actualité :

 

-        Les personnes dont le recyclage aurait dû se faire entre mars et septembre ont un délai supplémentaire de 6 mois, à compter du 22 juin, pour participer à la journée de réactualisation. Le délai est donc repoussé au 31 mars 2021.  

 

-       Les étudiants en IFSI, n’ayant pas pu valider l’AFGSU en semestre 2, peuvent passe en 2ème année. Les IFSI ont pour obligation d’organiser l’AFGSU en semestre 3 ou 4. Cependant cette formation doit être validée avant le 31 décembre 2020.

 

 

-       Les Diplômes d’État des étudiants AS, Aux Puer, ambulancier, ARM sont validés sans l’AFGSU. Les instituts de formation ont pour obligation d’organiser pour ces étudiants la validation de l’AFGSU avant le 31 décembre 2020.

 

Nous vous souhaitons une bonne reprise d’activité et restons à votre disposition :

-       par mail : contact@cesu78.org

-       sur le forum de notre site : www.cesu78.org

-       sur nos réseaux sociaux :

 


 

 

Bonjour a tous. 

L'ANCESU a edité une liste de recommandations concernant la reprise des formations AFGSU pendant la crise sanitaire (un peu tardif mais bon...). 

Je me suis permis de compiler les recommandation ANCESU (plus pertinentes sur le plan "scientifique") et celles de la DGSCGC. 

vous pourrez également les retrouver sur les réseaux sociaux. 

Je reste a votre disposition pour toute question.

 

Formation AFGSU pendant la crise sanitaire COVID -19

 

L’épidémie COVID-19 est toujours présente en France. Il est capital de maintenir les mesures barrières afin de limiter la circulation du virus.

Cependant, suite aux recommandations en vigueur, à l’évolution récente de la pandémie, et après contacts avec les tutelles, l’ANCESU préconise par communiqué de presse, la possibilité d’organiser et de réaliser des formations en présentiel, en formation initiale ou en formation continue.

En juin dernier, la DGSCGC avait publié des recommandations pour la reprise des formations PSC 1.

Jusqu’à présent, et au vu du décret du 1er juillet 2019 (imposant le référentiel technique PSC1 à l’AFGSU), nous vous avions recommandé de reprendre les AFGSU avec les contraintes PSC1. (https://www.facebook.com/100011328450190/videos/1370398696681066/?extid=...)

Les nouvelles recommandations de l’ANCESU me paraissent plus pertinentes pour les apprenants AFGSU.

Nous vous proposons donc de continuer à réaliser nos formations en compilant les deux recommandations.

 

Ces recommandations sont susceptibles d’évoluer en fonction de l’évolution de la crise sanitaire COVID-19

 

 

Recommandations générales pour l’organisation des formations :

 

-       Taille des groupes adaptée à la taille des locaux (4 m2 par apprenant selon la DGSCSC).

-       Éviction des participants (formateurs ou apprenants) si présence de symptômes de COVID

-       Éviction des apprenants ne respectant pas les gestes barrières

-       Application des gestes barrière

-       Limitation du brassage des apprenants

-       Nettoyage / Désinfection des locaux

-       Nettoyage du matériel pédagogique avant et après chaque utilisation

-       Aération des locaux 15 min toutes les 3H au minimum

-       Mise à disposition des apprenants d’eau + savon, SHA, Masques chirurgicaux (2 par jour)

 

Recommandations Pédagogiques :

-       Début des formations par le rappel des gestes barrières et les mesures d’hygiène, les règles d’organisation de la formation.

-       Si travail en sous-groupe : maintien des mêmes groupes d’apprenants au cours de la formation.

-       Limitation des rapprochements physiques (pas d’apprenants volontaires pour faire le patient par exemple)

-       Pas de « démonstrations » sur les apprenants  (par exemple lors des obstructions des voies aériennes). Favoriser les mannequins.

 

 

Recommandations portant sur l’adaptation du contenu de formation en période épidémique :

Les recommandations qui suivent sont des modifications des messages que nous faisons passer en dehors de la pandémie. Il est important que nos apprenants comprennent que la prise en charge pendant la pandémie doit être différente de celle en dehors de pandémie. Nous devons donc faire passer le double message : le message habituel et les adaptations de prise en charge nécessaires pendant la crise sanitaire.

 

-       Protection (en plus du message habituel) :

o   Mettre un masque au patient avant la prise en charge

o   Port du masque obligatoire pour le soignant

o   Lavage des mains obligatoire avant et après l’intervention.

 

-       Patient Inconscient :

o   La libération des voies aériennes doit être faite (contrairement à ce que recommande la DGCSCG)

o   Recherche de ventilation sans approcher la tête du soignant de celle du patient.

o   Le patient inconscient qui ventile doit être mis sur le côté (contrairement à ce que recommande la DGCSCG)

 

-       ACR :

o   Utilisation d’un filtre de protection virale lors des insufflations

o   Afin d’assurer une étanchéité optimale du masque sur le visage et ainsi limiter au maximum la diffusion éventuelle du virus, la technique de ventilation à 2 personnes est privilégiée. Le soignant placé à la tête maintient le masque à deux mains, plaqué sur le visage et le soignant assurant les compressions thoraciques assure également les insufflations.

o   Pour ACR enfant, insister sur l’importance des insufflations.

 

 

Règles générales concernant les AFGSU : 

 

-       Un délai de 6 mois supplémentaire est accordé pour la limite de validation de 4 ans, pour les apprenants dont l’AFGSU arrivait à échéance entre mars et septembre. Ceux-ci ont donc jusqu’au 31 mars pour réaliser le recyclage.

-       Pour les étudiants en soins infirmiers qui n’ont pu bénéficier de l’AFGSU, un report en semestre 3 ou 4 est possible, sans bloquer le passage en 2ème année.

-       Pour les étudiants AS, Aux Puer, Ambulanciers, ARM en formation, l’AFGSU n’est pas requis pour la validation du diplôme d’état. Chaque institut de formation s’engage, seul ou en collaboration avec le CESU partenaire, à organiser la ou les journées de formation présentielles avant le 31 décembre 2020

Toutes ces recommandations peuvent être appliquées sur le territoire national, DOM et TOM. Elles restent sujettes aux recommandations et décisions prises en fonction de l’évolution de la pandémie par les autorités locales ou régionales.